Transaction sécurisée en cours

Veuillez patienter

Chargement

Les cookies vous permettent de bénéficier de nombreuses fonctionnalités afin d'améliorer votre expérience sur le site MaForêt. En utilisant ce site, vous acceptez de recevoir des cookies conformément à notre politique sur les cookies. Fermer

  0 805 69 38 37 (Gratuit)   Aide
  • Guide d'utilisation
  • Nos dossiers
  • A propos de MaForêt
  • Accueil
  • AccueilAccueil Accueil Accueil

    Le douglas

    Le Pseudotsuga menziesii, de son nom scientifique, ressemble plus aux Abies qu’aux Tsuga, et tire son qualificatif du nom de son découvreur, Archibald Menzies sur l’île de Vancouver. Il est planté en Europe en 1827 par un botaniste anglais, David Douglas. Cependant, des études de paléontologie montrent qu’un arbre proche de celui-ci a dû exister en Europe avant les glaciations de la fin du quaternaire, car des graines de pollen proches phénotypiquement ont été retrouvées dans des tourbières.

     

    Caractéristiques du douglasCaractères

    Caractères biologiques

    Dans la nature, le douglas est un arbre sempervirent très droit, pouvant atteindre 100 m de hauteur. C’est un arbre solide qui cumule une grande longévité (400 à 500 ans) avec une croissance forte, et dont la régénération naturelle est aisée. 

     

    Caractères diagnostiques

    Lisse dans le jeune âge, son écorce odorante présente de nombreuses pustules de résine et devient rapidement épaisse, crevassée et rougeâtre. Ses rameaux verruqueux brunrouge portent des bourgeons fusiformes de même couleur. Les longues aiguilles molles de couleur vert foncé sur le dessus et parcourues par deux bandes vert clair de stomates sur le dessous sont insérées sur un coussinet à extrémité arrondie qui dégage une forte odeur de citronnelle. Elles sont disposées en brosse sur les rameaux fertiles et presque distiques sur les branches basses. 

     

    Distribution géographique

    Originaire de la côte ouest de l’Amérique du Nord, le douglas constitue aujourd’hui l’une des espèces les plus importantes de reboisement en France, où il a été planté en 1842. Acceptant des conditions de climat plutôt froides et arrosées, on le retrouve dans le Massif central et alentour, Vosges, Bretagne, Normandie et Bourgogne. C’est un résineux de demi-lumière relativement exigeant en pluviosité annuelle (au moins 700 mm d’eau). Il résiste à la sécheresse estivale moyenne grâce à un système racinaire bien développé, au froid hivernal et aux gelées tardives, mais est sensible au vent, à la neige et aux embruns. Avec un enracinement assez superficiel, le douglas apprécie les sols profonds et filtrants. 

     

    Usages, propriétés

    Le douglasLa couleur rougeâtre de son duramen lui confère des qualités esthétiques indéniables pour des utilisations apparentes. En plus de sa croissance rapide, son bois de cœur est résistant et de très bonne qualité, ce qui le rend intéressant d’un point de vue économique (potentiel de production de bois de qualité de 15 à 20 m³/ha/an). Ses propriétés mécaniques remarquables et son imputrescibilité en font un excellent choix pour les emplois en structures. Il est employé en France en charpente, construction intérieure et extérieure, menuiserie, panneaux et emballages divers, et est de plus en plus demandé, notamment pour la construction bois. La surface plantée est aujourd’hui de 420 000 ha en France, ce qui représente  50 % de la ressource européenne. Il fait l’objet de programmes de sélection conduits par les organismes de recherches développement.

    Forêts de France
    Dossier rédigé par Forêts de France