Transaction sécurisée en cours

Veuillez patienter

Chargement

Les cookies vous permettent de bénéficier de nombreuses fonctionnalités afin d'améliorer votre expérience sur le site MaForêt. En utilisant ce site, vous acceptez de recevoir des cookies conformément à notre politique sur les cookies. Fermer

  0 805 69 38 37 (Gratuit)   Aide
  • Guide d'utilisation
  • Nos dossiers
  • A propos de MaForêt
  • Accueil
  • AccueilAccueil Accueil Accueil

    Le châtaignier

    Le châtaignier est un grand arbre qui mesure à taille adulte entre 25 et 35 mètres. Sa longévité est comprise entre 500 et 1 500 ans. Sa croissance juvénile très rapide se caractérise aussi par un fort rejet de souche très vigoureux même dans le temps.

     

    Caractères diagnostiques

    Un tronc droit, un houppier ample et arrondi et de grosses branches étalées. Son écorce d’abord grise et lisse dans les premières années devient brune, noirâtre, épaisse et fissurée en long avec le temps. Un œil non averti pourra facilement penser qu’il est en présence de deux essences différentes à la comparaison entre un jeune et un vieux châtaignier !   
    Les bourgeons brun-rouge, ovoïdes et globuleux, comportent deux écailles. Attention, celles-ci peuvent se fendre et s’écarter, il faut alors veiller à en regarder plusieurs afin de s’assurer qu’il s’agit bien d’un bourgeon de châtaignier. Les feuilles alternes, grandes, lancéolées et dentées, atteignent 10 à 20 cm de longueur pour une largeur de 4 à 8 cm. 

     

    Distribution géographique

    Naturelle peut-être en Corse et sans doute en quelques points des Cévennes, des Maures et des Pyrénées-Orientales. Plantée ou subspontanée partout ailleurs : fréquente dans le Sud et l’Ouest, rare dans le Nord et le NordEst. Le châtaignier se porte bien jusqu’à  1 000 mètres et se dit être une espèce à affinités supraméditerranéennes, bien qu’il soit présent de façon abondante en zone océanique par introduction, originaire d’Asie Mineure

     

    Usages, propriétés

    Son fruit, la châtaigne, est un fruit comestible, très apprécié lors des fêtes de Noël. Son bois à densité assez élevée se travaille bien et se débite très bien par fendage. Le duramen jaune brun, plus ou moins clair, et aubier blanc jaunâtre se caractérisent par une odeur de tanin.

    L’IFN  évalue la récolte de châtaignier annuelle en France autour de 1,7 million de m3. Les usages du châtaignier sont nombreux : perches, piquets, poteaux agricoles, cannes, jalons, clôtures, cercles de tonneaux, lattes refendues, pièces de charpentes, bardeaux, petits merrains, montants d’échelles, parquet, lambris, menuiserie… Ses défauts souvent problématiques : roulure du tronc, sensibilité à l’encre et au chancre. Le châtaignier constitue un bois de chauffage moyen, à utiliser en foyer fermé (projection d’escarbilles).

     

    Victoire Reneaume 

    Forêts de France
    Dossier rédigé par Forêts de France